Projet de monument En mémoire des prisonniers morts dans les camps du Viet-Minh (1945-1954)

Eléments de contexte :

Le 21 juillet 1954, la guerre d’Indochine prenait fin. A l’issue de la libération des derniers
prisonniers aux mains du Viêt-Minh, le 15 octobre 1954, un macabre décompte
permettait de mesurer l’étendue de la tragédie qui s’est jouée dans les camps de
prisonniers : 40 879 prisonniers du corps expéditionnaire français (métropolitains,
légionnaires, africains, nord-africains et indochinois) et de l’armée vietnamienne
manquent à l’appel.

A l’occasion du 70ème anniversaire de la libération de ces rescapés des mouroirs du Viêt-
Minh, l’Association Nationale des Anciens Prisonniers Internés Déportés d’Indochine

(ANAPI) a souhaité la réalisation d’une stèle du souvenir dédiée à ces prisonniers,
disparus sans laisser de trace, dans la nuit sur des pistes sans fin, dans les camps de la
mort lente, sans espoir et dans un total dénuement … finalement effacés de notre
mémoire collective.

Choix de l’emplacement :
Souhaitant se délocaliser des lieux de commémoration habituels (Paris, Nogent sur
Marne), le bureau fédéral a lancé des prospections en direction de plusieurs
départements de l’Ile de France. Compte tenu des liens particuliers entretenus avec le
Conseil départemental et de l’ONACVG de l’Essonne, les recherches se sont plus
particulièrement portées sur les communes de ce département.
Ainsi la commune de Morsang sur Orge a été sollicitée et a acceptée d’accueillir notre
monument. Le choix de cette municipalité a notamment été motivé par le fait que l’un de

ses habitants, ancien combattant de la RC4, est le dernier rescapé des camps du Viêt-
Minh encore en vie en Essonne.

Morsang a mis à la disposition de l’ANAPI un emplacement situé au sein d’un parc arboré,
le parc Simone Veil.

 

Description du monument :
La forme générale du monument est celle d’une pagode à double toit en granit noir fin
premium.
Sa hauteur est de 2.00 m. Sa largeur est de 1.10 m sur 0.55 m de profondeur.

La stèle portera l’épitaphe (gravure or, à la main 5 cm) :

A LA MEMOIRE DES PRISONNIERS
METROPOLITAINS, LEGIONNAIRES, AFRICAINS,
NORD-AFRICAINS ET INDOCHINOIS
MORTS DANS LES CAMPS DU VIET-MINH

ENTRE 1945 ET 1954

A l’arrière de la stèle, deux mats des couleurs (amovibles) permettront, lors des
cérémonies, de hisser le drapeau français et Vietnamien (années 50).

Financement :
La mise en œuvre de ce projet comportera deux phases :
– Phase 1 : réalisation et mise en place du monument (devis 11 000 euros). La date
de l’inauguration a été fixée au 05 octobre 2024.
– Phase 2 : aménagement de l’environnement immédiat du monument en jardin
exotique (sur une base de départ d’environ 10 000 euros, le design définitif
n’étant pas encore arrêté et sera réalisé au cours de l’année 2025).

Afin de pouvoir lancer au plus vite la réalisation de la phase 1 et ainsi permettre
l’inauguration du monument au plus près du 70ème anniversaire du 15 octobre 1954,
l’ANAPI a engagé sur ses finances propres la première partie des frais.
Aussi, un appel au don est lancé auprès des membres de l’ANAPI pour participer à cet
engagement financier, ainsi qu’auprès de toutes les personnes souhaitant soutenir
financièrement de ce projet.
A cet effet, vous pouvez adresser vos chèques libellés à l’ordre de : ANAPI, à l’adresse
suivante : ANAPI, 16/18 Place DUPLEIX, 75015 PARIS

Please follow and like us:

Views: 183

Retour en haut